Mis en place l’été 2020 pendant la crise sanitaire, le Réseau Passerelles renouvelle en 2021 le dispositif de séjours à la carte, avec le soutien des CAF et Groupes de Protection Sociale partenaires.

Quelle que soit votre destination
le Réseau Passerelles vous accompagne !

En complément des séjours familiaux de répit, le Réseau Passerelles vous accompagne dans votre projet de vacances en individuel, sur la destination de votre choix.

  • A la différence des séjours familiaux, c’est vous qui réservez votre logement dans un camping, villages de vacances ou dans le cadre d’une location de gîte ou de maison.
  • Une fois que vous avez trouvé votre destination, nous nous chargeons de trouver un intervenant pour assurer des temps de prise en charge de votre enfant sur votre lieu de séjour, financé par la CAF ou le Groupe de Protection Sociale dont vous dépendez, dans la limite de 35 heures de prise en charge ou de 875 €.
  • A la différence des séjours familiaux, ce ne sont pas les équipes passerelles qui assurent la prise en charge de votre enfant, mais un intervenant se trouvant à proximité de votre lieu de séjour : service d’aide à la personne, service de répit, éducateur(trice) en libéral.
  • Il s’agit d’une prise en charge individuelle de votre enfant et non collective comme sur les séjours familiaux.

 » Lors de l’été 2020, avec la crise sanitaire, je ne me sentais pas rassurée de partir en camping, en raison de la fragilité sur le plan de la santé pour mon enfant. Du coup, j’ai réservé un gîte, à 1 heure de notre lieu d’habitation, pour souffler un peu et changer d’air, et aussi offrir un temps de vacances à mes autres enfants. Le Réseau Passerelles s’est chargé de trouvé un service d’aide à domicile. La personne était très attentionnée et disponible, elle a pu prendre en charge Axel tous les après-midi, pendant que nous partions en balade avec les autres enfants. C’était différent d’un séjour familial Passerelles, mais cela nous a quand même permis de souffler, de décompresser et de consacrer un peu de temps à mes deux autres enfants. Le fait de ne pas avoir à rechercher l’intervenant et surtout de ne pas se préoccuper de son financement, c’était déjà un vrai soulagement. Merci Passerelles ! « 

– 1 –

Vous choisissez votre lieu de séjour

 

C’est vous qui choisissez votre lieu de séjour, qu’il s’agisse d’un gîte, d’un camping, d’un village de vacances, d’une réservation locative ou dans la famille proche. Vous pouvez réserver sur la destination de votre choix, n’importe où en France (sauf sur les campings ou villages de vacances sur lesquels nous organisons nos séjours familiaux). C’est vous qui vous chargez de la réservation, du règlement de la location, de la prise d’une assurance éventuelle, et qui êtes en lien direct avec votre hébergeur.

– 2 –

Nous recherchons l’intervenant 

 

Une fois que avez trouvé votre destination et vous connaissez votre date de départ, votre référent de séjour va rechercher pour vous, sur le territoire, un intervenant pour assurer la prise en charge de votre enfant en situation de handicap. En fonction des secteurs, il s’agira d’un service d’aide à domicile, d’un service de répit ou d’une éducatrice en libéral. Au final, c’est vous qui validez le choix de l’intervenant sur la base des propositions faites par votre référent de séjour. 

– 3 –

Nous finançons la prise en charge

 

Grâce à nos accords de préfinancement avec les CAF et Caisse de Retraite, nous assurons le financement de l’intervention, à hauteur maximale de 35 heures ou 875 €, répartis sur une ou plusieurs semaines. Vous n’avez aucune avance de fonds à faire, nous réglons directement les intervenants. Si vous embauchez une personne ou faites appel à un autre prestataire, nous vous remboursons sur présentation des frais engagés, toujours dans un plafond de 35 heures ou 875 €.

Vous êtes éligible à un préfinancement Passerelles
de votre Caisse d’Allocations Familiales ou de votre Caisse de Retraite

Vous bénéficier de 35 heures de prise en charge de votre enfant en situation de handicap,
sur votre lieu de séjour et sans formalités !

Caisses d’Allocations Familiales
partenaires du Réseau Passerelles

Côtes d’Armor (22) – Eure (27) – Finistère (29) – Gironde (33) – Ille et Vilaine (35) – Indre et Loire (37) –  Puy de Dôme (63) – Paris (75) – Deux Sèvres (79) – Var (83) – Haute-Vienne (87) – Yonne (89) – Territoire de Belfort (90) – Essonne (91) – Hauts de Seine (92) – Seine Sant Denis (93) – Val de Marne (94)

Groupes de Protection Sociale
partenaires du Réseau Passerelles

Comme pour les séjours familiaux, il vous est demandé de participer aux frais de préparation et de recherche, d’un montant de 70 €, qui sont à régler au moment de votre inscription sur le dispositif.

Comment faire une demande de séjour à la carte ?

Le processus de réservation de séjour à la carte se déroule en 5 étapes :

1. Je remplis le formulaire de demande de séjour à la carte

2. Je reçois un mail de confirmation de la disponibilité de l’aide financière de la CAF ou de la Caisse de Retraite

3. Je dispose de 15 jours pour rechercher et trouver ma destination et mon logement de vacances

4. Dès que j’ai réservé ma destination, je remplis le formulaire de confirmation et je règle les 70 € de frais de dossier

5. Je reçois un mail avec le nom et les coordonnées de mon référent qui va se charger de trouver l’intervenant et rester mon interlocuteur jusqu’au départ

Foire aux questions

Quelle est la date limite pour faire une demande de séjour à la carte pour l’été 2021 ?

 

Les demandes de séjour à carte sont ouvertes à partir du 15 mars 2021 et la date limite est fixée au 31 mai 2021, de manière à disposer du temps suffisant pour trouver un intervenant disponible sur la période et la région de votre séjour. Plus le séjour à la carte est préparé en amont, plus nous avons de possibilités de trouver un intervenant disponible.

Puis-je faire appel à une personne que je connais déjà pour m’accompagner ?

 

Oui, cela fait partie des possibilités d’accompagnement envisagées. Si vous connaissez un intervenant et qui est disponible pour vous accompagner sur votre lieu de séjour, c’est une solution tout à fait possible. Dans ce cas, c’est vous qui employez la personne car vous assurez également son logement. Nous vous apportons alors une aide financière équivalente au coût salarial (moins les déductions fiscales – crédit d’impôt- dont vous pouvez bénéficier) si vous êtes éligible à un préfinancement Passerelles.

L’intervenant(e) pourra-t-il(elle) faire des activités en extérieur avec mon enfant ?

 

Tout va dépendre de l’intervenant ou du service qui sera disponible sur votre lieu et période de vacances. Certains services ou intervenants acceptent d’accompagner l’enfant dans une activité en dehors du logement (l’accompagner à la piscine, faire une ballade…). La principale limite, le plus souvent c’est le transport, l’intervenant n’étant pas toujours habilité ou assuré pour assurer le transport de l’enfant dans son véhicule personnel.

Si je pars deux semaines, est-ce que je peux étaler les heures de prise en charge sur l’ensemble du séjour ?

 

Oui, bien sûr il n’y a aucun souci. Votre préfinancement vous permet de bénéficier de 35 heures d’intervention. Nous pouvons étaler les heures d’intervention sur deux semaines, sous réserve, bien entendu de la disponibilité de l’intervenant. 

L’intervenant(e) peut-il également garder mes autres enfants ?

 

L’intervenant a été choisi, et notamment si c’est un service d’aide à domicile, pour prendre en charge votre enfant en situation de handicap. Il n’est donc pas prévu qu’il assure la prise en charge des autres enfants de la famille, d’autant si votre enfant en situation de handicap nécessite un accompagnement rapproché. 

Pourquoi les séjours à la carte ne sont pas possibles sur les destinations de séjours familiaux Passerelles ?

 

La qualité des séjours familiaux, reconnue par l’ensemble des familles, repose sur un certain nombre de critères, dont la limitation à 4 familles par séjour sur chaque lieu de vacances. C’est pourquoi nous ne mettons pas en place de séjour à la carte sur ces destinations, afin également d’éviter à nos équipes d’avoir à expliquer pourquoi elles ne peuvent pas accueillir certaines enfants sur leur club enfant. C’est une situation délicate que nous souhaitons éviter.